AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Si je te livrais mes secrets, serai-je toujours le même à tes yeux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Nathan Kooks
Animateur


♫ Avatar : Robbie Williams
♫ Crédits : Me,myself, and I ! :)
♫ Pseudo : Clem




MessageSujet: Si je te livrais mes secrets, serai-je toujours le même à tes yeux ? Lun 28 Avr - 13:50

Bon ... si quelqu'un un jour tombe sur ce foutu cahier, je suis pas dans la merde,moi. Pourquoi? parce que je suis le plus fort, c'est évident ! je n'ai pas besoin de ''ça" ! JAMAIS au grand jamais, je ne montrerais mes sentiments ! j'ai ma fierté, merde ! Et puis dire qu'un mec qui s'amuse à jouer les gros durs pour se donner un style, se met soudain à écrire son journal intime, ce serait un peu comme dire que Marc Dutroux tricote des layettes -surement pour les enfant qu'il fait monter dans sa camionnette blanche, quand il leur propose pas de bonbons... mais je sais pas si les layettes, ça attire les enfants. Non, ça doit plutôt attirer les mamans,qui, c'est bien connu, sont bonnes qu'à acheter des vêtements à leurs ''aspirateurs à morve" Bref, pardonnez moi cet exemple, il était vraiment dégueulasse.- Bon, je vais arrêter là. Comme toujours, je m'égare. Mais... Vous avez l'habitude, non? C'est devenu une sorte de tradition chez moi.J'ai toujours ressenti le besoin de me rendre intéressant, et ... quoi de mieux que de divaguer et amuser la galerie ? moi en tous cas, j'ai cherché, et j'ai toujours pas trouvé !

Je sais bien , que c'est pas comme ça, qu'on commence un journal intime. Mais je ne me souviens plus comment on fait.
Peut-être est-ce en disant ''Bonjour'' ou ''salut" ? Non. Peu probable. Pourtant, je sais qu'il y a une formule consacrée, pour ça. Comme il y en a une pour les contes -ils vécurent peureux et eurent beaucoup d'emmerdes-
Ahhhhh ! mes couilles ! ça me soûle ! Merde ! c'est pas ça non plus !
Euhm ... Ah ! je sais! ''Cher Journal".
Bon , bah ... j'me lance.

"Cher journal . Je me sens vraiment très con , de coucher ces quelques lignes sur tes pages,mais comprends moi. Je n'ai personne à qui parler.Moi, c'est Nathan. Nathan Kooks, et j'ai bientôt 36 ans (c'est d'autant plus stupide, comme ça. Sans déconner. Un trentenaire, allant presque sur ses 40 ans, qui se met à écrire comme une gamine de 12 ans, c'est ridicule ! enfin, passons !) . Je suis né à Stoke-On-Trent, en Angleterre,dans les années 70's. J'ai eu une enfance plutôt heureuse, malgré le fait que mon père se soit barré quand j'avais ... 4 ans . Pourtant ... j'avais la naiveté de croire qu'on était une famille unie, moi.

Comment ça s'est passé ? hé bien ... très simplement. C'était un dimanche comme les autres. Il se levait, mettait un bon vieux 45 tours de Frank Sinatra, Dean Martin, ou ... Ella Fitzgerald (d'où mon amour du Swing), se mettait à fredonner, et partit prendre son petit déjeuner.Ensuite, il allait au stade, supporter l'équipe locale : Port Vale... Sauf que cette fois-ci, c'était sans moi.Il n'a même pas pris la peine de me reveiller, ni de nous dire aurevoir, à moi et à ma mère , d'ailleurs.
Il s'était tout juste contenté d'un post-it sur le frigo.
"Je pars. Ne m'attendez pas. Ni ce soir, ni les autres soirs.
Je vous aime,
Pete
Ps: Nate,je suis désolé que tu n'aies pas pu voir le match avec papa. Mais ne t'inquiètes pas, tu en verras bien d'autres, mon chéri."

Avait-il oublié sa famille comme on oublie sa liste de course, collée sur cette foutue porte aussi froide que les larmes qui roulaient sur mes joues ? Peut-être. Mais ce dont je suis sur, c'est que je n'ai jamais pu lui pardonner.J'ai essayé pourtant. Mais ce qui suivit fût tel que je ne pourrais jamais. C'est certain. En quelques mois seulement, Je vis une famille voler en éclats.MA famille.Mais... notre descente aux enfers aussi, ainsi que ma vie, qui partit un peu en couilles, dès ce moment là.
Ma mère tomba en dépression. Et quoi de mieux qu'une faiblesse psychique pour te faire devenir accro à la bouteille, hein?
Heureusement, mes grands parents ont tout fait pour nous aider,et la faire sortir de la.C'est d'ailleurs comme ça qu'on a fini par habiter chez eux.Les plus belles années de ma vie, je crois bien. Grâce à eux et à ma mère, je n'ai jamais manqué de rien, jamais . A part d'un père,je n'ai jamais manqué de rien .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Si je te livrais mes secrets, serai-je toujours le même à tes yeux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je serai là, toujours pour toi n'importe où quand tu voudras. Car je resterai, TA MEILLEURE AMIE. | Leyla&Sky.
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» Je serai retenu contre mon gré durant toute la semaine
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queen City :: Communications :: Journaux Intimes-