AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez| .

"Ca ne me fait pas peur de déplacer des montagnes, mais là, ça va être dur !" (Pv La chieuse ! ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Nathan Kooks
Animateur


♫ Avatar : Robbie Williams
♫ Crédits : Me,myself, and I ! :)
♫ Pseudo : Clem




MessageSujet: "Ca ne me fait pas peur de déplacer des montagnes, mais là, ça va être dur !" (Pv La chieuse ! ♥) Jeu 29 Mai - 18:22




"Ca ne me fait pas peur de déplacer

des montagnes, mais là,

ça va être dur !"

Ninouille ♥


Cela fait déjà quelques semaines que la chieuse vit chez moi, et curieusement, que ce soit elle, où moi, on est toujours vivants tous les deux ! Qui l'eût cru ?! Eh oui ! en effet, chose plutôt logique mais néanmoins essentielle : si j'étais mort à l'heure qu'il est, je ne serais pas là, à vous raconter mon histoire ! et pour ce qui est d'elle ... c'est tout simplement que ... je n'ai pas eu le coeur à la tuer .

Et puis il faut avouer que ...  nos engueulades me manqueraient, ainsi que son caractère de cochon, nos discussions, sa petite bouille toute mignonne quand elle dort ... -QUOIIII ? j'ai dit un truc gentil sur elle ? oh mon dieeeeu !! faut que j'aille me faire psychanalyser au plus vite !-  
Et puis bien sur, ces surnoms stupides qu'on peut se donner, et qui ont le don de m'énerver ! enfin ça , c'est ce que je veux lui faire croire, car la vérité est toute autre ! Oui, en réalité, j'aime qu'elle m'appelle ''Le moche". Ca me fait rire. (oui , je sais ... ça fait sado-maso , mais je me soigne !)

Enfin bref ! vous l'aurez compris, depuis qu'elle vit chez moi, on ne peut pas vraiment dire que je m'ennuie, c'est même plutôt le contraire !
Enfin... C'ÉTAIT la fête. Car depuis quelques jours, Nina n'est plus vraiment la même. Elle est froide, distante, sèche ... et s'enferme plusieurs heures dans sa chambre .

Bien sûr, je ne sais pas quoi faire, à part m'inquiéter. Certes, aller lui parler serait très certainement une bonne idée, mais le problème est que je n'a jamais su parler sérieusement, que ce soit d'amour, ou bien de sujets plus graves. A chaque fois, je me défile, change de sujet, plaisante, et au final, je tourne tellement au tour du pot que l'on ne sait jamais réellement ce que je pense , du moins je l'espère, parce que dans le cas contraire, j'aurais vraiment l'air stupide !

Une fois de plus , Nina était là, dans sa chambre. Comme à mon habitude, j'opte pour la laisser tranquille, de peur de passer pour un emmerdeur, alors qu'au fond , je ne veux que son bien !

Mais voilà : J'entends des sanglots étouffés provenant de sa chambre ...

Je reste hésitant devant sa porte. Et si elle m'envoyait balader ? tant pis . Je l'aime, et elle m'inquiète .Oui . Vous avez bien lu . Le beau Nathan Kooks , réputé pour ne pas avoir de coeur, était tombé amoureux de la pire des casse-pieds . Quand ? surement quand ... je m'étais aperçu que j'avais failli la perdre, chez ce connard de Ratcliff ! en la voyant dans cet état, je m'attendais au pire, vraiment ! mais bon . Heureusement , tout s'était bien terminé, et aujourd'hui, elle était là, chez moi.

Je frappe enfin à sa porte, et me racle la gorge : " Heum ... Nina ? c'est moi ! ça va pas ? j'peux entrer ?"



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nina M. Storm
Membre adoré


♫ Avatar : Nina Dobrev
♫ Crédits : Bazzart


Carte d'identité
♫ Age du perso: 28 ans
♫ Mes amours mes amis, mes emmerdes:
♫ Tes projets:


MessageSujet: Re: "Ca ne me fait pas peur de déplacer des montagnes, mais là, ça va être dur !" (Pv La chieuse ! ♥) Ven 4 Juil - 9:02

Je n’étais plus qu’un pantin désarticulé. En quelques semaines, mon monde venait de s’écrouler. J’avais d’abord cru être enceinte ce qui avait conduit à une dispute violente entre Sean et moi. En effet, paniquée, j’avais refusé de garder l’enfant. J’avais même été totalement écœurée à l’idée d’être enceinte. Comment pouvais-je assimiler un enfant innocent à ma vie ? Une nouvelle fois, je me rendais compte que j’étais incapable de vivre une vie normale. De réaliser des rêves. Avoir des projets. Ma relation avec Sean semblait être vouée à l’échec. Cela faisait des mois que je profitais d’une vie ordinaire, d’une vie parfaite avec le beau brun mais mon passé venait de me rattraper, me détruisant intérieurement. Quant à Sean, l’idée d’être père l’avait rendu tellement heureux que j’étais incapable d’effacer son expression de mon esprit. Pour la première fois, j’étais importante pour quelqu’un et je venais de tout gâcher. Rongée par la peur, j’avais fait ce que je savais faire de mieux : fuir. J’avais pris mes valises et étais partie sans explications. Dévastée par le chagrin, j’avais songé à quitter Seattle pour recommencer une nouvelle vie, oublier Sean, cette histoire…
Je m’étais retrouvée dans l’aéroport de Seattle à scruter le tableau pour chercher quelle destination me correspondait le mieux. Assise, un sac à mes pieds, les larmes roulaient sur mes joues. Pour la première fois, je m’étais attachée à cette petite ville…Pour la première fois, quelqu’un avait réussi à toucher mon cœur : Sean. Assise, un sac à mes pieds, je prenais peu à peu conscience qu’en quittant Seattle, j’allais commettre une grave erreur. Je n’avais pas donné l’occasion à Sean de comprendre. Je n’avais pas été complétement honnête avec lui. Et si pour une fois…Je m’étais levée, j’avais saisi mon sac, j’avais appelé un taxi, avais donné 200 dollars pour que le chauffeur roule plus vite. Cette fois, je me sentais prête. J’étais prête à quitter cette vie de débauche pour m’installer. J’étais prête à tout plaquer pour une autre personne. En arrivant devant chez Sean, j’avais trouvé une maison vide…J’étais arrivée trop tard…
J’avais erré tel pantin désarticulé chez Nathan, trop rongée par cette histoire pour participer à nos joutes verbales si caractéristiques. Je me souviendrais toujours de ce fameux jour…Le jour où j’avais appris que Maellys, la sœur de ma meilleure amie, avait couché avec Sean. J’avais toujours pensé que j’étais l’unique aux yeux de Sean et savoir qu’il m’avait remplacé si facilement…Wahou…J’étais entrée à l’appartement, dissimulant mes yeux rouges par des lunettes de soleil, m’étais enfermée dans la salle de bain dissimulant mes sanglots en prenant une longue douche. Recroquevillée sur moi-même, ma tête posée sur mes genoux, je laissais l’eau chaude couler dans mon dos, espérant qu’elle efface mon chagrin. Pour la première fois, j’avais eu envie de me confier à quelqu’un, j’avais ressenti le désir d’offrir mon cœur à Sean, de partager ma vie avec lui…Le destin venait à nouveau de m’infliger une grande claque. J’avais enfilé un leggins noir, un débardeur de la même couleur et m’étais enfermée dans ma chambre, me positionnant sous ma couette, une bouteille de vodka dans la main. Les larmes ne cessaient de couler. Une douleur poignante envahissait tout mon être. Je me sentais vide. Morte à l’intérieur.
Reprenant une gorgée de vodka, j’essuyais en vitesse mes yeux bouffis, lorsque Nathan frappa à ma porte. « Entre, je t’en prie ». Après tout, j’étais chez lui et puis qui sait…Peut-être que Nathan voudrait boire un verre avec moi. Ma chambre était plongée dans la pénombre. J’avais volontairement tiré les rideaux pour ne pas voir ce magnifique soleil qui me snobait. « Tu viens boire un verre ? Demandais-je en lui désignant la bouteille de vodka ». J’espérais qu’il ne remarquerait pas les yeux bouffis, la mine fatiguée, les joues creusées qui abimaient mon si jolie visage…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nathan Kooks
Animateur


♫ Avatar : Robbie Williams
♫ Crédits : Me,myself, and I ! :)
♫ Pseudo : Clem




MessageSujet: Re: "Ca ne me fait pas peur de déplacer des montagnes, mais là, ça va être dur !" (Pv La chieuse ! ♥) Ven 18 Juil - 11:24




"Ca ne me fait pas peur de déplacer

des montagnes, mais là,

ça va être dur !"

Ninouille ♥


Plus j'y pense, plus le changement radical d'attitude de Nina m'inquiète.
En effet, on était passés de « chien et chat qui s'engueulent à longueur de journée parce que ça les amuse et que c'est leur sport préféré » à un fantôme et son acolyte qui ne comprend pas trop ce qui se passe : moi.
Ce changement, je l'avais déjà remarqué lors de son arrivée. Je ne savais pas ce que c'était, mais j'avais l'impression qu'un truc ne tournait pas rond. Je pensais que ça passerait, en la laissant tranquille et surtout avec un peu de repos.Mais là, ça faisait quand même un bon moment , qu'elle ne disait pas un mot et restait seule …
Elle était arrivée avec des lunettes de soleil noires, comme pour cacher ses magnifiques yeux ambrés, et que je supposais être là pour cacher une énorme fatigue. J'avais d'ailleurs soldé le tout par un : « bah alors la chieuse ? On a trop picolé la nuit dernière ? » Mais à ma plus grande surprise, elle ne m'avait pas répondu, ou lancé un truc du genre « C'est pour ne pas avoir tout de suite à faire face à ta laideur naturelle grandissant de jour en jour !» ou encore « t'es tellement moche que ça risque de brûler... je prends des précautions ! » . Non. D'ailleurs, elle n'avait tout simplement pas pris la peine de me répondre. « bah me dis pas que t'es vêxée quand même ?! Je déconnais hein ? » Elle partit s'enfermer dans la salle de bains, puis dans sa chambre,sûrement pour installer ses affaires...
Je me frappe le visage et pense à voix haute : « QUEL CON ! »  oui. J'aurais bien besoin, parfois, de me faire frapper. Elle a bel et bien des problèmes, mais lesquels ? Et ce que j'ai fait quelque chose de mal ? Est-ce qu'il lui est arrivé quelque chose plus tôt, ? Ça expliquerait pourquoi elle est ici, au fond …

C'est en m'inquiétant à ce point pour elle que je comprends à quel point elle est importante pour moi . D'un sens, c 'était presque obligé, que ça arrive ! On a vécu tellement de choses ensemble ! On a fait tellement de conneries ! Se faire passer pour mari et femme, ou encore faire comme si on ne se connaissait pas, chez Ratcliff … enfin en y repensant, ce coup là était risqué, et complètement stupide . Elle avait quand même failli y perdre la vie ! Je n'avais jamais eu aussi peur pour quelqu'un. Ce sont toutes ces choses qu'on a vécues qui font que je connais cette fille quasiment par cœur, et qui sont sans doute à l'origine de mes sentiments pour elle , aussi. Mais cependant, si on me le demande, je refuserais très certainement d'admettre que je l'aime. Du moins … pas en public. C'est vrai quoi ! Pour moi, Nina est une chieuse, et restera cette emmerdeuse insupportable qui m'est pourtant indispensable … J'ai conscience que cette réaction est puérile, digne d'un gamin de 13 ans, sortant avec sa première petite copine, et dont il est fier, mais pas trop, mais … Quoi?! Vous vous attendiez à quoi hein ? Ça se saurait, si j'assumais ! Surtout à ce niveau là !

Je frappe finalement à sa porte. « Entre, je t'en prie ! »
Je passe timidement la tête par la porte entre-baillée, et je dois dire que je suis d'abord surpris . Alors c'est quoi ? Une sorte de … convention du vampire ? Rideaux tirés afin que la lumière ne la fasse pas exploser, bruler, se transformer en milliers de poussières d'étoiles se dispersant aux quatre vents , ou, pour faire moins poétique, en paillettes tout droit sorties du cul d'une licorne ? (quoi ! Il en faut pour tous les gouts, toutes les couleurs, et toutes les coutumes !)
Je me décide, entre, et là, une seconde chose vient m'émoustiller : c'est quoi cette odeur d'alcool qui me prend à la gorge ?

« Tu viens boire un verre ? » me lance Nina du fond de son lit. Je l'admet, en temps normal, j'aurais accepté avec grand plaisir, et le l'aurais peut être même poussée à boire, histoire de me foutre d'elle quand elle serait bourrée . Mais là, c'était tout sauf « en temps normal ». Je lui reprends la bouteille, l'engueule puis ouvre les rideaux et finis par m'asseoir sur le pied du lit

« Wow ! Ça va pas ? Reprends toi bordel qu'est ce qui se passe?! Et puis c'est quoi cette tête! On dirait que tu sors tout droit d'un enterrement avec tes joues creuses et tes cernes ! Je ne t'avais encore jamais vue dans un état pareil !!! »

Je ne sais pas encore ce qui s'est passé, mais je suis déterminé à le découvrir.  Pour la première fois, Nina, la femme la plus forte et orgueilleuse que je connaisse,  montrait ses faiblesses , et je ferais tout ce que je pourrais pour lui venir en aide !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nina M. Storm
Membre adoré


♫ Avatar : Nina Dobrev
♫ Crédits : Bazzart


Carte d'identité
♫ Age du perso: 28 ans
♫ Mes amours mes amis, mes emmerdes:
♫ Tes projets:


MessageSujet: Re: "Ca ne me fait pas peur de déplacer des montagnes, mais là, ça va être dur !" (Pv La chieuse ! ♥) Mer 20 Aoû - 15:05

J'étais bien au fond de mon lit. Pas maquillée et en jogging. Et oui, certaines situations méritent le jogging. Je n'étais pas le genre de femme à me laisser aller mais cette fois-ci j'étais déterminée à rester au fond du trou. Lorsque Nathan m'arracha mon biberon, non pardon, ma bouteille de vodka, je lui avais lancé de manière froide " Rends moi ça ou t'es mort". Wahou, qu'est ce que je faisais peur !!! Lorsqu'il avait ouvert les rideaux, ma réaction fut digne d'un vampire : je plaquais ma main sur mes yeux, ronchonnais et m'enroulais sous ma couette en sécurité. "Je te remercie du compliment le moche, maugréai-je en entendant Nathan rouspétait, Maintenant, si tu pouvais me laisser mourir en paix, je t'en serais reconnaissante. ". J'enroulais, toujours sous la couette, mes bras frêles autour d'une peluche que Sean m'avait offert et sentais les larmes me piquaient les yeux. Que cela faisait mal d'aimer !!! Je me sentais tellement ridicule et bête d'avoir osé penser qu'enfin je pouvais construire une relation véritable avec quelqu'un. Et découvrir, que j'avais été remplacée si facilement, moi qui ne confiait jamais mon coeur à personne...Ca y est, un sanglot s'emparait à nouveau de moi et je plaquais ma main sur ma bouche afin que Nathan ne l'entende pas. S'il savait que je pleurais, il se moquerait certainement de moi, prendrait des photos et les publierais sur Facebook. Plutôt crever que de lui laisser la moindre chance d'avoir du pouvoir sur moi. Malgré tout, sa présence me touchait et lorsque je sentis son poids sur mon lit, je relevais timidement la couette pour appercevoir son visage. Assis, ce dernier me fixait avec une véritable attention. Depuis la première fois que je le connaissais, je lisais une profonde inquiétude dans ses yeux habituellement si rieurs. Il me fixait avec une telle intensié que j'avais la nette impression que mes joues rougissaient malgré moi. "Qu'est ce qu'il y a ? Demandais-je". "C'est plutôt à moi de te le demander". Pas faux...Je me redressais et attrapais la bouteille de vodka qu'il tenait toujours dans ses mains pour boire une gorgée. Que c'était délicieux !!! Le liquide chaud qui brûlait ma gorge effaçait toutes les autres sensations "C'est rien répondis-je.". Nathan resta de marbre, arquant un sourcil d'un air de dire " mon oeil"...Non, plutôt "mon cul", le connaissant. En même temps, de toutes les personnes que je connaissais, mis à part Jack, Nathan était celui qui me connaissait le mieux et mon numéro de cette semaine où je me balladais dans son appartement tel un fantôme avait dû le rendre perplexe. Je repris une gorgée de vodka alors qu'il continuait de me fixer silencieusement " Tu n'as pas quelqu'un d'autre à aller embêter ? Lui demandais-je". Apparemment non. Je poussais un profond soupir, mes lèvres ne quittant pas ma bouteille alors que mon estomac me suppliait de m'arrêter. Je m'en fichais. Honnêtement j'aurais pu mourir que cela ne m'aurait fait ni chaud ni froid. Tout ce que je voulais c'était, lui. Au plus profond de moi-même une petite voix m'avait toujours répétée que notre histoire était vouée à l'échec. Sean ne me connaissait pas et tout ce qu'il croyait savoir n'était qu'une fiction, un mensonge inventé par mes soins. Une larme roula sur ma joue. Je haissais ma vie. Je saisissais la bouteille et bus, bus, bus, bus jusqu'à ce qu'un haut le coeur me submerge et que je me mette, en titubant, à courir vers la salle de bain jettant la bouteille à terre. Mon estomac vide et fatigué de tout l'alcool que j'avais avalé ne tint pas le coup et je vomis longuement. Lorsque je sentis les mains de Nathan dans mon cou pour me tenir les cheveux, la honte s'empara de moi. Une fois terminé, je baissais la lunette, tirais la chasse d'eau et me laissais aller contre le carrelage froid, essoufflée. "Merci...lâchais-je à Nathan". J'étais tellement dur et méchante avec lui que je ne me rendais pas compte du soutien qu'il m'apportait. Nos taquineries étaient un jeu qui cachait mes véritables sentiments à son égard. Il était un confident, un pillier et si je le perdais lui aussi, je ne savais pas si je réussirais à m'en remettre. Il me tendit un gant de toilette humide avec lequel je m'essuyais la bouche puis il s'agenouilla à ma hauteur replaçant une mèche de cheveux dans un geste tendre. Mon coeur se serra et les larmes roulèrent sur mes joues tandis que je me glissais dans les bras de Nathan en pleure. "Il m'a abandonné, murmurais-je" Là, dans cette salle de bain glauque au carrelage brisé, je me laissais aller dans les bras de Nathan lui révèlant une nouvelle facette de ma personnalité, lui révélant mes faiblesses...

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Nathan Kooks
Animateur


♫ Avatar : Robbie Williams
♫ Crédits : Me,myself, and I ! :)
♫ Pseudo : Clem




MessageSujet: Re: "Ca ne me fait pas peur de déplacer des montagnes, mais là, ça va être dur !" (Pv La chieuse ! ♥) Mar 23 Sep - 14:37




"Ca ne me fait pas peur de déplacer

des montagnes, mais là,

ça va être dur !"

Ninouille ♥


Nina m'inquiétait au plus haut point, vraiment. Je ne l'avais jamais vue dans cet état là ! On aurait dit … une sorte de zombie tout droit sorti de Walking Dead, sauf qu'elle , il était hors de question que je lui éclate le crâne à coup de pioche,marteau, pelle, ou autre 9 mm capable de réduire sa vie à néant, et détruire tous ses rêves et tous ses espoirs.
Ceci dit , à cet instant précis, elle semblait tellement fragile,désespérée, fragile,tellement frêle et perdue, que j'avais l'impression qu'un rien aurait pû la tuer.
Elle me faisait presque pitié. Enfin … je suppose , qu'elle me faisait pitié ; en réalité, c'était la première fois que je ressentais cela envers quelqu'un. Quoiiiii ?! Moi , Nathan Kooks, ressentais de l'empathie et m'inquiétais pour une personne de mon entourage ?! Naaan ! C'est quoi ce délire ?! On parle bien de moi,là, hein? On est bien d'accord !
La voir si triste ces derniers temps m'avait vraiment rendu perplexe, et remettait pas mal de choses en question dans ma tête… Notamment par rapport à la relation que nous entretenions tous les deux depuis un certain temps . Quelque chose avait changé dans le lien que nous avions, un peu comme si cette amitié s'était brisée, pour laisser place à cette chose nouvelle que j'éprouvais en sa compagnie, et qui me perturbait un peu .

Alors que je m’efforçais de réunir ses cheveux délicatement dans ma main, tout en essayant de lui apporter un peu de soutien et de réconfort pendant qu'elle vomissait ses tripes, je fus soudainement pris de nausées, sûrement provoquées par le spectacle apocalyptique qui se déroulait sous mes yeux. Je tournais donc la tête, tâchant de penser à autre chose, mais … en vain. Il restait en effet toujours le problème du bruit, plutôt mélodieux quand il s'agit de moi, mais insupportable quand c'est à elle que cela arrive, surtout lorsque je ne sais pas pourquoi elle décide de se mettre dans un tel état.
Si ça avait été  « Je sors d'une soirée ou je me suis défoncée comme pas possible » là, encore, ça m'aurait sûrement fait rire, et j'aurais compris. Me connaissant , je me serais même foutu de sa gueule. Mais là, c'était totalement différent. Nina était malheureuse, pour une raison que j'ignorais encore, et elle paraissait boire pour oublier et se détruire, ce qu'elle parviendrait très certainement à faire, si je ne faisais pas vite quelque chose pour l'aider.

Alors que j'essayais de me rendre utile,et me sentais un peu de trop, elle vînt se blottir dans mes bras, et ajouta « Il m'a abandonnée »

Je la serrais tendrement dans mes bras, et lui demandais doucement, d'un ton absolument inhabituel pour moi, plutôt rassurant et affectueux « qui t'a fait du mal ? Qui a osé t'abandonner ?! Tu peux tout me dire tu sais ? Je serais toujours là pour toi . » J'essayais autant que possible d'être présent et rassurant, et à ma plus grande surprise, je ne pû m'empêcher de lui caresser le bras. C'est bien ce que l'on appelle « signe d'affection », ça, je me trompe ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: "Ca ne me fait pas peur de déplacer des montagnes, mais là, ça va être dur !" (Pv La chieuse ! ♥)

Revenir en haut Aller en bas

"Ca ne me fait pas peur de déplacer des montagnes, mais là, ça va être dur !" (Pv La chieuse ! ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Quand on tombe dans l'eau, la pluie ne fait plus peur.
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» [event nuit] Fais-moi peur si tu peux ! [Bonnie Flinfletcher/assassin]
» Tom et Nagini
» Journal de bord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Queen City :: Queen City :: Capitol Hill :: Habitations :: N°39 bte 12 - Appartement de Nathan Kooks-